La Belgique aura sa propre région Azure: qu'est-ce que cela signifie pour vous?

La Belgique aura sa propre région Azure: qu'est-ce que cela signifie pour vous?

Rédigé par Marc Degryse, Product Strategy Director le

Microsoft annonce qu’il va créer un nouveau data center Azure dans notre pays. À cette fin, le géant de la technologie investit dans trois sites de centres de données autour de Bruxelles et propose également un vaste plan « Digital AmBEtion », dans le but de mettre la Belgique sur la carte du monde numérique. Qu’est-ce que signifie cette nouvelle région Azure pour les entreprises belges et comment Savaco peut-il vous aider à démarrer avec ces nouvelles fonctionnalités cloud ? Notre collègue Marc l’explique.

Azure Belgium Central arrive

Ça fait environ 10 ans maintenant, que Azure a physiquement mis les pieds sur terre en Europe à Dublin et Amsterdam. Après des expansions dans les grands pays et régions tels que l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et la Scandinavie, la construction de la « Belgique centrale » à et autour de Bruxelles commencera maintenant également.

Microsoft a donc (enfin) choisi la Belgique pour rendre son Cloud Azure de plus en plus fin et distribué.  Bien que pour beaucoup de personnes, le cloud soit abstrait et virtuel, il nécessite toujours des centres de données physiques sous-jacents, ou dans la terminologie Microsoft Azure : des Régions Azure. Et Microsoft fournira désormais également ces centres de données dans notre pays.

Capacité supplémentaire, les données restent dans le pays

En plus de la capacité supplémentaire, cette extension offre également une meilleure répartition des risques, vu que les régions Azure les plus populaires ont déjà un taux d’occupation assez élevé. Après tout, même dans le cloud, il est préférable de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier. Aujourd’hui, Savaco a déjà transféré plus de 150 entreprises vers Azure (complètement ou partiellement), réparties sur une dizaine de régions. Sans doute, la région « Belgique Centrale » y sera ajoutée.

L’annonce de cette nouvelle région Azure sera également une bonne nouvelle pour les entreprises qui souhaitent ou doivent conserver leurs données à l’intérieur des frontières nationales. Parce que, bien que cela ne soit guère tangible au niveau technique, jusqu’à présent il restait quand-même étrange pour de nombreuses entreprises belges et leurs responsables informatiques, de devoir servir leurs clients belges à partir d’un centre de données à l’étranger.

Savaco, votre guide dans le cloud

Savaco prêche l’approche hybride « on-premises & cloud » depuis plus d’une décennie.  Le centre de gravité de cette histoire, par contre, a clairement changé au fil du temps. D’un environnement destiné à la sauvegarde, au Disaster Recovery, aux tests et au développement, le cloud a évolué pendant tout ce temps vers l’environnement informatique principal à partir duquel les charges de travail existantes et nouvelles telles que les objets connectés, l’analyse de données et les applications de microservices modernes, les employés et les clients sont servis. Cette évolution se poursuivra sans aucun doute dans les années à venir. Dans ce paysage cloud en constante évolution, Savaco a toujours été et reste encore votre guide de confiance. Nous sommes déjà curieux de savoir quand nous serons en mesure d’offrir les premiers services Azure en Belgique.

Contactez-nous rapidement si vous souhaitez être guidé pour vos premiers pas dans le cloud public, mais aussi pour faire vos pas suivants vers l’une des nombreuses innovations qu’offre le cloud.

Si le cloud est toujours un obstacle pour vous ou si vous souhaitez simplement vous décharger de la gestion opérationnelle de vos ressources cloud, Savaco a son offre Atlas Managed Cloud prête, qui comprend également des ressources et des régions Azure sous le capot si vous le souhaitez.

Lecture supplémentaire